Offrande à la Déesse

 » Dame de la Source Sacrée,
Prends ces offrandes que je t’ai apportées;
Je prie pour l’amour, la chance et la vie !
Déesse, accepte, je t’en prie, mes présents d’aujourd’hui.

Déesse, bénissez maintenant champs et forêts.
Qu’ils daignent nous accorder leurs bienfaits
Et prodiguent aux hommes et aux bêtes force et vigueur.
Protège, ô Déesse, nos cœurs et nos corps !  »

Issu du livre La Colline du dernier Adieu de Marion Zimmer Bradley

Moi et Le Petit Peuple

Il y a quelques temps, j’ai rencontré le Petit Peuple.

J’ai d’abord fait la connaissance de Fée Viviane. Et puis en y réfléchissant, non, ce n’est pas Elle que j’ai rencontré en premier mais le Nain, l’un des gardiens de la forêt près de chez moi.

C’était à Lughnasadh dernier, je prenais soin de Lui comme Il me l’a demandé. Une infusion froide de lavande plus tard et Le voilà soigné ! Je suis depuis allée à Sa rencontre à Mabon dernier.

J’aime être à leurs contacts. Je me sens dynamique et apaisée quand je suis avec Eux.

Depuis j’ai fait plusieurs autres rencontres et jours après jours, je découvre qui Ils sont.

J’aime être à leur côté et pour rien au monde j’en changerai.

Discuter, prendre soin d’Eux, échanger sur qui Ils sont tous les jours permet de tisser des liens. Ils demandent à être Nos amis pour le plus grand bien de la planète.

Vin de Mabon mûre/framboise

J’ai découvert dans le livret de l’Oracle Druidique des Plantes, mon nouveau chouchou <3, qu’une tradition en ces temps de Mabon est de faire un vin de mûre.

Je me suis exécutée car je trouve cette idée gourmande 🙂

J’ai alors ramassé des mûres à la pleine saison, complétées par des framboises du jardin, que j’ai laissé macéré en extérieur avec du rhum et du miel de printemps pendant 15 jours environ. Sans oublier de rajouter quelques feuilles de ronce et de framboise.

Par la suite, j’ai rajouté du vin rouge et encore 1 bonne semaine de macération.

3 bonnes semaines plus tard, nous avons filtré le vin (il est bon ! ) et avec les fruits, fait de la confiture.

Nous voilà donc avec 2 recettes gourmandes pour le prix d’une 🙂

Tout en faisant ces dernières préparations, voici ce que mon intuition me dit :

A la Pleine Lune de Lughnasadh (Août), cueille les fruits
A la Nouvelle Lune, rajoute le vin
A la Pleine de Mabon (Septembre), mets en bouteille

Pour être complet, la Tradition est de réserver ce vin pour les célébrations de Mabon prochain

Pour ce qui est des quantités :

  • 1 kg de fruits
  • quelques feuilles de ronce et framboise
  • ½ litre de rhum
  • 3 belles cuillères  soupe de miel de printemps
  • 2 litres de vin rouge

Pour la confiture, j’ai mis à cuire les fruits bien imbibés de vin avec 2 cuillères à soupe de sucre. J’ai rajouté un peu plus d’une ½ cuillère à café d’agar-agar et en fin de cuisson, 2 autres cuillères à soupe de sucre mais complet (rapadura), pour le goût. Pendant tout le temps de cuisson, j’ai écrasé avec un presse-purée. Au bout de 15-20 minutes, passé la confiture au chinois pour séparer le jus des grains. Et voilà ! A déguster sur des tartines ou dans une crêpe 😉

J’espère avoir titillé vos papilles de gourmands.

A bientôt pour d’autres idées gourmandes ❤

La Fée de la Lavande

Modeste en apparence, la fleur de lavande est merveilleusement parfumée. La lavande a de nombreux usages thérapeutiques et magiques.

Elle atténue nombre d’affections, depuis les maux de tête aux piqûres et aux démangeaisons. Son effet est autant purifiant qu’apaisant.

La fée de la lavande est en bons termes avec des esprits tels que les Brownies et aime voir les choses rangées et propres. La lavande élimine les blocages mentaux, permettant de penser plus clairement ou de laisser aller les blessures.

La fée de la lavande est aussi protectrice, prenant la part de toute femme maltraitée par son partenaire. On doit porter un brin de lavande pour maintenir la connexion avec la fée et le humer régulièrement.

En ajoutant de la lavande dans l’eau du bain, cette fée permettra de se sentir purifié tant intérieurement qu’extérieurement. Placée dans les tiroirs, la lavande encourage sa fée à garder la maison propre et rangée et à s’assurer que la paix prévaut.

La fée de la lavande aide aussi à s’accorder à ses pouvoirs paranormaux. Porter de la lavande aide à voir les esprits – y compris cette fée-là !

Si on a un souhait particulier, il faut placer un brin de lavande sous son oreiller et en s’endormant se concentrer sur lui. S’il est destiné à être exaucée, la fée de la lavande suscitera des rêves à son propos. Il ne sera toutefois pas exaucé si le sommeil est dépourvu des rêves ou si ceux-ci concernent un sujet différent.

Pas d’inquiétude, la fée de la lavande pourra offrir quelque chose de meilleur, si on le lui permet. En gardant les yeux fermés, serein, on constatera que bien d’autres solutions viennent à l’esprit pendant qu’on inspire la fragrance de la lavande.

Le plus grand des présents de la fée de la lavande est le bonheur. En cas de déprime, il faut regarder la plante, caresser ses épis fragrants et inhaler son arôme. L’huile de lavande dans un brûleur ou un diffuseur allège le cœur et éclaircit l’esprit. Les gens qui sourient tout le temps sont censés vivre le plus longtemps : un autre don de cette fée est la longévité.

Je n’ai pas trouvé la source. Si quelqu’un la connait, je me ferai plaisir en la citant. Merci 😀

Cerridwen, la Lavande et les Lavandières

L’une de Ses plantes fétiches est la lavande. C’est une plante que j’affectionne beaucoup. Sa sublime odeur ne me laisse pas indifférente. La Lavande est une plante que j’utilise hélas régulièrement lorsque j’ai des maux de tête. Je l’adore aussi infusée à froid pour faire ma toilette. La peau garde longtemps l’odeur et laisse un sensation de détente et de fraîcheur.

En plus du bien-être qu’elle procure, j’associe la Lavande aux Lavandières. Depuis mon adolescence, j’ai toujours aimé m’occuper du linge. Il y a une chose qui je trouve est inutile c’est le repassage. Par contre, le trier, l’étendre, le plier, le ranger, j’y prends plaisir.

Symbolique

Dans le langage des fleurs la lavande signifie « Répondez-moi ». Dans une relation plus établie ou une relation amicale c’est un symbole de « tendresse » : en relation avec sa couleur mauve bleutée, son parfum, ainsi que ses propriétés apaisantes et antiseptiques.

Un peu d’histoire

L’étymologie de lavande viendrait du latin lavare qui signifie (se) laver, d’où le nom des lavandières de nos campagnes et la tradition de la lavande dans le linge.

On la retrouve chez les Celtes qui fabriquaient une lotion à base d’huile essentielle de lavande nommé Nard Celtique très employé en pharmacie et parfumerie.

Source

Que signifie la fleur de Lavande ?

  • Pureté
  • Silence
  • Dévotion
  • Attention
  • Sérénité
  • Grâce
  • Calme

Symbolisme de la fleur de Lavande

Les fleurs de lavande sont de couleur pourpre et le violet est associé au chakra de la couronne, qui est le centre d’énergie lié à l’objectif de s’élever et d’accéder à une connexion spirituelle. La couronne ou 7ème chakra est situé au sommet de la tête et la vibration de la couronne est la plus haute vibration du corps physique. Ce symbolisme est approprié, car la fleur de lavande est souvent utilisée pour guérir et élever notre vibration au plus haut niveau possible, pour amener sur la voie de la guérison.

Signification de la couleur de la Lavande

Tandis que le violet est la couleur de la royauté et le rose la couleur de la jeunesse, la lavande est la féminité incarnée. Il représente finesse, grâce et élégance. La lavande bénéficie d’une place sacrée dans la nature et, avec ses fleurs violettes, elle est souvent considérée comme la plus délicate et la plus précieuse. Saisissez toute opportunité d’utiliser ces belles fleurs pour valoriser la beauté féminine.

Source

La Lavandière du gué

Alors que je faisais des recherches sur les lavandières, j’ai retrouvé trace d’Elle sous les traits de la Lavandière du Gué.

Dans le Tarot Arthurien, l’Arcane Majeur XIII – La Mort – apparaît avec La lavandière du Gué :

A un gué, le soir, la Lavandière lave une étoffe sanglante. Un corbeau est perché sur une borne, et au loin des chiens hurlent à une lune gibbeuse…

La lavandière est l’une des figures les plus anciennes de la mort dans la tradition celtique. Ceux qui la voient laver son étoffe sanglante sont d’ordinaire des guerriers qui perçoivent dans ce présage leur mort prochaine au combat.

Cette Lavandière est aussi la Femme de la Connaissance Obscure de la tradition, parce qu’elle est une instructrice qui nous initie à la connaissance de nous-mêmes…. Elle défie et invite tous ceux qui l’approchent à changer…

Je La retrouve bien là

Source

Dans l’article que je cite en source, la Lavandière du Gué est associée à La Morrigan. Il est vrai qu’elle se confond facilement avec Cerridwen puisqu’Elles apparaissent toutes 2 sous l’aspect Crone, vielle bique (lire ceci et cela)

Loyauté et Dévotion

Depuis le début de la Dévotion, j’ai compris qu’Elle est exclusive et je le conçois tout à fait car je suis pareille.

J’ai pris du temps avant de finir cet article car il me semblait incomplet, que je passais à côté de quelque chose. Ce sont 15 jours plus tard que j’ai pu le finir. Ce jour là n’est pas anodin. C’est celui du 28 août, jour de fin de la Dévotion.

2 jours auparavant, Elle me demandait 2 mois de plus, jusqu’à Samhain, proposition que j’ai accepté sans hésitation.

Et voila que la pièce manquante à cette étude sur la Lavande m’a sauté aux yeux !

Cerridwen et la Lavande : Loyauté et Dévotion

Les Fées ont parlé

Cette dernière semaine a été éprouvante.

Les recherches pour la Dévotion se sont enchaînées. Le travail intérieur avec.

Je ressens le besoin, la nécessité de mettre en matière ce qui s’est accompli.

Fin juillet, je me rend en Hollande rendre visite à la seule et unique branche de la famille.

Alors pour allier détente et plaisir d’offrir, je mets ma créativité au service.

Pour chacune des maisons que je visiterai, je leur réserve des présents :

  • Pour les femmes, 1 sachet brodé de la première lettre de leur prénom et rempli d’herbes et fleurs odorantes. J’ai choisi Lavande, Sauge et Menthe.
  • Pour les hommes, un baume tendre après-rasage.
  • Il y aura aussi 1 pot de miel, 1 pot de moutarde fait-maison, de la bière et de la pâte à tartiner fait-maison
  • Pour la petite cousine, un collier de perles en papier et un papillon en terre peint
  • Pour le petit cousin même pas âgé d’un an, j’ai trouvé de la racine de guimauve pour soulager les poussées dentaires, je lui donne des vêtements et un siège auto.

J’ai commencé un sachet test pour ces dames.

Pour les remplir, j’ai besoin de beaucoup d’herbes. C’est alors qu’une fée m’a soufflé de lui faire une offrande avant de pouvoir faire les autres sachets.

Jusqu’alors, les fées ne m’avaient rien demander. J’ai pourtant fait de nombreuses cueillettes tout au long du mois de juin. Les herbes pour le sachets sont cueillies pour être offertes. Là est la différence.

Je me suis donc exécutée.

Pour les messieurs, je vais utiliser du beurre de cacao, du gel d’aloe vera et un macérat huileux.

J’ai fait des recherches avant de m’arrêter sur ces 3 ingrédients. De nombreuses recettes trouvées sont à base d’alcool et/ou avec des Huiles Essentielles et/ou avec d’autres ingrédients que je ne réutiliserai pas. Je fais donc avec ce que j’ai l’habitude d’utiliser.

L’année dernière, j’ai déjà fait un baume à la lavande. Super à utiliser en massage léger pour se détendre les muscles. Je l’avais fait au pif, aucune note de prise. Je vais alors retenter suite à cette première expérience et en ressortir une recette.

Les perles en papier sont déjà faites. Cela date de mes débuts d’animatrice. Elles sont rangées, là, dans un coin du placard à matos. Je vais devoir fouiner. Le papillon en terre se fera comme ceux du mobile des Fées.

Pour ce qui est de la moutarde et de la pâte à tartiner, je partagerai la recette prochainement.

Rester connecter ! On se retrouve bientôt 🙂

Bisous Bisous

Communiquer avec les arbres

L’une des premières tâches à accomplir consistait à communiquer avec les arbres.

Alors quand le culte des ancêtres me mène sur la Tradition Celtique qui respecte et honore les arbres, je me dis qu’il est temps de rédiger cet article.

Je sors mon cahier pour partager mes notes prises alors au tout début.

J’avais fait un tour dans ma bibliothèque tablette à l’occasion et trouvé des livres en lien avec le thème :

L’énergie des arbres, le pouvoir énergétique des arbres et leur aide dans notre transformation de Patrice Bouchardon aux éditions Le courrier du livre

Rien que celui-ci est évocateur. L’auteur propose comment expérimenter le lien qui nous relie à la nature et comment trouver de nouvelles possibilités de connaissance de soi et d’évolution.

Le livre comprend aussi des exercices d’expérimentation pour découvrir comment les arbres peuvent nous accompagner dans notre chemin personnel.

J’ai commencé une lecture en diagonale. Je vais m’attarder sur les pouvoirs énergetiques qui y sont décrits.

Parmi les références relevées, j’ai le texte Le combat des arbres de Taliésin.

Si j’ai bien compris, il s’agit d’un recueil de poèmes dont l’un d’eux est celui du combat des arbres.

En faisant des recherches, je m’aperçois qu’il y a plusieurs sens, interprétations, métaphores qui lui sont donnés. Ce qui est certain pour moi, le combat des arbres n’a rien avoir avec l’apparition des oghams.

Il appartient à chacun de le lire pour l’apprécier selon ses propres ressentis.

J’ai également trouver un livre de contes et légendes des arbres et de la forêt de Maguelonne Toussaint-Samat chez Fernand Nathan.

Table des Matières
Avant-Propos 4
L’arbre à sagesse du Mont Lao 12
L’oiseau d’argent et les petits grands-pères de la
forêt
31
Les aventures du Baobab, l’arbre éléphant 51
L’arbre géant qui possédait le feu 82
L’arbre de l’illumination 91
L’ermite et les créatures éternelles de la forêt 111
Le miracle du roi des aulnes 121
Le chêne de Ria 144
Merlin et Viviane à Brocéliande 153
L’ami des loups 171
La Sylphide et le Laird 187
Les vieilles Mic-Mac et le glouton 196
Les marronniers almanachs 205
Le testament de Casse-Noisette 209
Magie verte 227

Si ces contes sont à l’image de contes iniatiques tels que Peau d’Ane, le Petit Chaperon Rouge, Baba Yaga et bien d’autres encore, il y a certainement des enseignements à en tirer.

Et pour finir un livre Arbres où sont répertoriés 500 espèces par Allen J. Combes chez Bordas.

Avec tout ceci, j’ai bien de quoi me mettre sous la dent 😀

L’arbre représente un puits sans fond de Sagesse et de Connaissance.

C’est en cela que je les associe aux Ancêtres. Ils détiennent une Mémoire Ancestrale qu’ils puisent dans le noir obscur des profondes entrailles de la Terre. Leurs racines tels des fouilleurs archéologiques vont chercher dans les vestiges du passé, dans la Terre pour se nourrir.

Communiquer avec les arbres, c’est avant tout tisser un lien.

Je ne rentrerai pas chez les gens sans y être inviter, ni même sans avoir préalablement fait leur connaissance ou sans essuyer mes pieds sur le paillason.

L’arbre est un être sensible et sociable qui aime la compagnie des autres arbres et aussi des humains. Se promener en forêt pour leur rendre visite, dialoguer avec eux sont des marques d’attention.

Il est reconnu que les arbres peuvent nous transmettre un enseignement et même nous prendre quelque chose pour nous guérir.

Pour communiquer avec les arbres, ce que je trouve être une approche simple, c’est de tenter un premier contact auprès d’un arbre choisi, puis d’aller à sa rencontre en utilisant nos 5 sens et pour finir de passer à l’action en laissant parler son coeur.

Les arbres sont aussi protecteurs, gardiens de hauts lieux.

Ici, 2 vieux Chênes tiennent respectivement l’Ouest et l’Est, un vieux Noyer le Nord. Au sud, chut ! c’est secret 😀

Aller à la rencontres des arbres, c’est aussi pénétrer dans le monde magique et mystérieux de la nature vivante.

Les arbres dans le Tarot du Féminin Sacré Frêne, Grenadier, Laurier, Pommier, Olivier

Vous l’aurez compris, se rapprocher d’un arbre en conscience nous aide à nous équilibrer et de manière générale à vivre en harmonie avec la Nature et avec nous-même. C’est une façon d’être en paix, de nous enraciner, et, de ce fait d’être en pleine possession de notre pouvoir créateur et de notre joie de vivre.

Cet article résonne comme : Si vous l’acceptez, votre grande mission cet été est de me rencontrer ?

La rhubarbe

Hello !

Je vous ai déjà partagé 2 recettes avec de la rhubarbe mais je ne vous ai pas encore parlé de ses vertus ésotériques.

Ici, je m’intéresserai seulement à ses propriétés magiques.

Avec wikipédia, j’apprend que

  • la Rhubarbe fut d’abord cantonnée parmi les plantes médicinales et ornementales, elle ne fut cultivée et consommée comme plante potagère qu’à partir du XVIIIème siècle. Ils ont bien raté des délices tout ce temps.
  • dans le calendrier républicain, la Rhubarbe était le nom attribué au 11 ème jour du mois de floréal. Ce qui correspond dans notre calendrier actuel à la Nuit de Walpurgis/Beltane 💛

 

Cette année 2017, l’un des 2 pieds, celui qui donne des pétioles vertes plus fermes, a fleuri par 2 fois. J’ai lu ici et là sur les sites de jardinage qu’il fallait couper les fleurs si l’on souhaite avoir de belles récoltes. La floraison ralentirai la fructification…

C’est avec un grand sourire aux lèvres que je dis haut et fort QUE NINI !

J’ai rien coupé et depuis le mois de Mai, je récolte un peu plus de 2kg à chaque fois.

Une fois de plus, le lobbying du jardinage ne passera pas par moi ! J’ai choisi de laisser à la plante l’occasion naturelle de s’épanouir, de poursuivre son cycle. Elle me le rend bien 😀

Pour les infos ésotériques, j’en ai découverte peu.

Voici les correspondances trouvées dans l’encyclopédie des herbes magiques de Scott Cunningham :

Genre : Féminin

Planète : Vénus

Élément : Terre

Pouvoirs : Protection, fidélité.

Sur le net, guerre plus d’infos…

Cette petite étude m’aura permis de confirmer que la Rhubarbe est une plante au pouvoir de protection. Elle est l’une des plantes que j’ai mise dans le sachet charme de protection consacré le jour du solstice d’été.

J’ai pris un morceau de la feuille. N’ayant pas d’instructions précises, j’ai fait au feeling. Je ne me voyais pas déterrer le pied pour en prendre un bout du rhizome, ni même d’un pétiole. Les feuilles n’ayant pas d’utilité particulière, sauf peut être pour faire du purin, je n’ai pas vérifié de de côté là, je les trouve idéale pour l’utilisation en magie.

En bonus, sur le blog des 100 jours avec Cerridwen, Adélys Peppercorn nous dévoile un autre secret de la Rhubarbe.

 

A l’approche de Litha

Le sabbat de Litha a lieu cette année le Mercredi 21 juin 2017 à 04h23, le jour du solstice d’été.

A quelques jours de cette célébration, les changements d’énergies se font déjà ressentir.

Symbolisme de Litha

Le dieu de la nature est à l’apogée de sa force; il règne en seigneur de la forêt sur un trône de bois vert. La terre nage dans la fertilité, ce jour est célébré car le soleil est à son zénith, mais il rappelle son futur déclin. Le dieu du chêne combat le dieu du houx qui va remporter la victoire et régner jusqu’à Yule. Les jours raccourcissent. Le voile entre les deux mondes est aussi mince qu’à Samhain, on peut donc rencontrer des représentants du « petit peuple » et les esprits des morts peuvent plus facilement traverser la frontière. La légende raconte que si l’on marche accidentellement sur du Millepertuis le soir de Litha, on peut se retrouver au pays des fées. Source

Lors de ces transitions, les énergies sont souvent plus denses.

J’ai moi-même depuis quelques jours un indicateur en réveil qui ne se trompe pas.

Il s’agit pour moi dans cette période mouvementée de remettre à la terre.

Pour m’y aider, j’ai une huile parfumée à utiliser en olfaction attentive ou en diffusion atmosphérique.

Il y a aussi une activité pour m’ancrer, c’est l’observation de la Nature.

Hier, le temps de cette évasion, j’ai capturé cet instant que je vous partage 💛