Quoi de neuf en ce début d’été ?

Purificateur d’eau

Nous avons reçu rapidement après notre paiement le purificateur d’eau de chez BERKEY. Nous en avons pris un de 12 litres.

Avec le système de filtration :

  • Élimination ou réduction des virus, bactéries pathogènes, kystes, des parasites.
  • Les éléments chimiques dont les herbicides, pesticides, solvants organiques, composés organiques volatiles, détergents, sédiments le mauvais goût et les odeurs.
  • Les métaux lourds, tels que le cadmium, le chrome, le cuivre, le plomb, le mercure, l’aluminium et les autres métaux nocifs sans perdre les bénéfices des minéraux dont notre organisme a besoin.

Ces informations viennent de leur siteweb.

J’ai mesuré la vibration de l’eau à la sortie du robinet et après filtration par le Berkey. C’est époustouflant la différence. On le ressent bien au goût. L’eau est limpide, pure et désaltère vraiment.

Nous sommes contents de cet investissement. Nous en avons pour une bonne dizaine d’année. Ainsi, lorsque nous serons nomades, nous pourrons prendre de l’eau partout ou presque pour boire et cuisiner.

Ce purificateur vient en remplacement des bâtons de charbon actif que nous utilisions depuis 3 ans. C’est devenu de plus en plus cher et c’est un vrai budget de s’en procurer régulièrement. Près de 100 euros par an.

Le Berkey nous a coûté 303 euros mais ça, c’est pour de nombreuses années d’utilisation à condition de ne pas mettre de l’eau trop sale.

Le Camping-gaz

Une vraie histoire à lui tout seul !

Nous en commandons un premier, une centaine d’euros environ. Alors qu’il est en cours d’acheminement, nous trouvons le même moins cher. Dans ce 2ème, il n’y a pas le détendeur et le flexible que nous avons déjà. Nous commandons donc celui-ci. Entre-temps, nous recevons le 1er qui fait direct retour à l’envoyeur. Rapidement, nous sommes livrés du 2ème moins cher. Mais ! À l’utilisation, ça ne va pas du tout ! Vendu sous forme de valisette, le système pour maintenir le couvercle écarté n’est pas solide et même sur le petit gaz, le contenu des casseroles se met à buller partout alors que ce n’est pas bien réchauffé. Bref ! Rien ne va, c’est donc retour à la case départ. Nous prenons finalement une plaque encastrable avec 2 brûleurs. Elle sera fixe, ce qu’on ne voulait pas pour éviter la réglementation VASP. Si parfois, nous devons cuisiner en intérieur, car nous prévoyons de toujours cuisiner en extérieur sur un braséro, nous voulons quelque chose qui tienne la route et pas cuisiner sur un camping-gaz de dinette.

En bref

Le fourgon est encore chez le garagiste.

Le mois de mai est réservé pour vider le grenier ! !

C’est en juin que nous commençons les travaux d’isolation. Nous choisissons une couche de liège projeté et une de micro-billes de carbone.

Le vide-cuisine n’a pas attiré foule. Nous allons donc faire des annonces pour chaque objet. Quel boulot !

À bientôt !

Pourquoi je lis Un périnée heureux, c’est possible !

Je savais qu’après l’accouchement je ne ferai pas « ré-éducation » périnéale. Déjà parce que ré-éducation sous-entend éducation et que c’est un mot qui ne fait pas partie de mon vocabulaire, ni de ma vie.

Des séances avec une sage-femme qui me dit de contracter mon périnée comme pour attraper une savonnette avec ses doigts dans mon vagin, ça ne me va pas du tout.

En lisant quelques pages du livre Un périnée heureux, c’est possible ! j’ai bien assimilé qu’il s’agit de voir le périnée avec vision globale du corps. C’est avec cette approche que je me sens à l’aise, qui me parle. Elle demande de s’observer soi-même et j’aime cette possibilité, ce sentiment de liberté et de m’approprier mon corps. Le périnée le vaut bien, il nous permet tant. C’est un vrai indicateur physique mais aussi émotionnel et psychique. Il a également un rôle majeur dans le fameux ancrage.

Au fur et à mesure de ma lecture, je partage un résumé disponible ici sur mon site karinebouju.org.

Dans le menu, un clic sur corps, puis périnée. Il y a tous les articles et mots de passe associés.

Si tu entreprend cette exploration de ton corps par le périnée, je serai heureuse de lire tes commentaires directement sur le blog. Les articles sont privés, nous sommes entre nous 💚