Ouverture de Beltane

Moi, Le Merlin, suis honoré
Par la considération qui m’est offerte en cette nuit de Beltane,
D’ouvrir les festivités du rite de Beltane.
Cette nuit Le Dieu et La Déesse s’étreindront
Aux lueurs des flambeaux.

Par le pouvoir des Fées Enchanteresses que la Tradition perpétue la descendance.

Que cette nuit empreinte de Magie vous révèle votre véritable désir.

Soyez bénis Mes Chers Enfants

Invocation de l’Equinoxe de Printemps

« Que le jour soit encadré par la nuit…

Que la nuit soit encadrée par la lumière.
La terre, le ciel, le soleil, la mer ;

L’éternelle croix au centre du cercle.
Que la peine fasse place à la joie,
Que la jubilation se mêle à la détresse,

Pour que nous avancions pas à pas,
Et que les ténèbres s’unissent au jour…
Chaque saison est liée à la suivante,

Unions et désunions s’enchaînent,
Le centre sacré est notre structure,
Là où tout change, et tout demeure le même.
Nous bougeons et nous sommes immobiles,

Nous succombons aux passions, soumis à la volonté,
Nous tournons perpétuellement,

Et le temps devient éternité…
Dans ce sanctuaire de Ni-Terat, sombre reine de la terre,
Illuminé par l’esprit de Manoah,
Nous confirmons le centre sacré,

L’Omphale, le nombril du monde. »

Texte issu du livre Les Ancêtres d’Avalon de Marion Zimmer Bradley.


« Vous qui cherchez les anciennes voies,
Vous qui cherchez le Chemin de Lumière,
La Nuit fait maintenant place au Jour,
Maintenant le Jour a égalé la Nuit…

Compagnons de la Lumière Cosmique,
Elle va se révéler, la secrète splendeur !
Accueillez-la au ciel et dans vos cœurs,
Revenez à la vie, rejetez toute peur !  »

Texte issu du livre La Prêtresse d’Avalon de Marion Zimmer Bradley

Message pour Imbolc

Dans un mois la célébration d’Imbolc.

Je demande aux Runes quel message ont-elles à ce sujet.

Leur réponse

L’eau (laguz) est gelée (isa), attend Ceridwen.

Même si le Solstice d’Hiver annonce le retour imminent des beaux jours, il est encore tôt pour en savoir plus sur cette célébration de la (re)Naissance de la Nature (energie féminine).

De Samhain à Yule

Samhain est plus qu’une célébration d’un soir, le 31 octobre. Cette célébration se représente comme un couloir.

Les énergies de Samhain se sont fait ressentir dès le 24 octobre et se terminent avec dans 2 ou 3 jours avec la Nouvelle Lune du 18/11/2017

La Tradition nous la fait célébrer le soir du 31 pour démarrer la nouvelle année le 1er novembre, marquant ainsi le temps fort des festivités. Toutefois, je vis cette période sur une plus longue durée.

En plus d’honorer nos Ancêtres lors des préparatifs et lors du jour même de la célébration, j’ai eu cette année l’occasion d’être en contact avec ma défunte mère et ainsi me libérer une énième fois. Même après 14 ans, il restait encore à lâcher.

Dans le cadre de l’École Des 5 Déesses D’Avalon, Ceridwen nous invite samedi 18/11 au soir pour célébrer la Nouvelle Lune.

En effet, cette NL est particulière car c’est la NL de Samhain menant à la période la plus sombre avant que le soleil reprenne sa phase montante à Yule.

Il s’agit du moment où nous sommes au plus près de notre déesse intérieure.

Cette lunaison marque à la fois l’aspect masculine de cette période car alors que nous descendons au plus près de notre Moi profond, le masculin va nous permettre de faire jaillir notre lumière des profondeurs.

Si vous le souhaitez, en simultané à 22h00, nous pouvons lire chacun chez soi le texte de l’article de célébration et voeux partagé sur le blog. Il est aussi possible de se créer une ambiance propice pour l’occasion.

Ce rituel est issu du livre La Colline du dernier Adieu de Marion Zimmer Bradley.

Vous pouvez confirmer votre présence en commentaire.

Belle journée 💚

Gaïenne

Le Chaudron de Ceridwen à toutes les saisons #1 Samhaïn

Il n’est plus nécessaire de présenter Ceridwen et Son Chaudron. C’est un attribut qui lui va de paire. Tout le monde l’associe d’office lorsque l’on parle d’Elle.

Ce qui est intéressant à connaître c’est quelle symbolique particulière nous pouvons lui associer au rythme des saisons ou plus particulièrement selon la Roue de l’Année.

À cette période de Samhaïn, je confère au Chaudron de Ceridwen le pouvoir de Transformation pour de nouveaux départs.

Vous me direz que cela peut être valable toute l’année. Seulement, en cette période dite début de la Période Sombre, le bouillon de Son Chaudron a le goût de bons voeux.

En tant que Prêtresse d’Avalon, le 1er Novembre à venir est pour moi l’occasion de démarrer ma nouvelle année, un nouveau cycle au niveau spirituel.

J’ai préparé mon rituel en ce sens, énoncer aux Ancêtres ce que je désire accomplir pour cette nouvelle année qui commence.

C’est en cela que je confère au Chaudron de Ceridwen cette particularité, à ce moment précis de l’année.

C’est dans l’Esprit de Samhaïn que cet article s’inscrit.

Je souhaite pouvoir vous en proposer d’autre tout au long de la Roue de l’Année.

À suivre…

L’Esprit de Samhain

Article co-écrit par Anaïs, Gaïenne, Ceridwen et le Petit Peuple.

Les Festivités de Samhain arrivent à grands pas. Nous sortons tout juste de l’Automne que cette célébration annonce l’arrivée au galop de l’Hiver.

Samhain est pour Avalon une fête de fertilité très importante. Pourtant en apparence tout paraît froid, austère et vide de sens. Pourtant, Samhain est aussi une célébration où le Dieu et La Déesse peuvent s’unir si la saison est froide ou mauvaise.

C’est aussi l’occasion de remercier tous ceux qui sont auprès de nous toute l’année mais aussi d’honorer ceux qui agissent dans l’ombre. Par ombre, comprendre nos Ancêtres, ceux avec qui nous pouvons communiquer à ce moment précis de l’année. C’est le moment opportun de le faire.

Samhain est en effet une fête qui nous rassemble tous autour de nos Ancêtres les plus lointains mais aussi ceux qui nous ont quitté dans l’année.

Durant la nuit de Samhain, le voile séparant le monde visible de celui de l’invisible est alors mince ce qui permet aussi de communiquer plus aisément avec le Petit Peuple.

En cette nouvelle saison d’hiver qui débute, voici Son message :

Les Feux de la Samhain et le Petit Peuple

Les feux ici, nous invitent à la quiétude et à l’entraide. Certes nous approchons de l’Hiver, certes nous entrons dans la saison dite sombre, mais il ne faut pas perdre espoir malgré le noir qui est à l’intérieur de nous et celui qui est autour de nous également. Il existe toujours une Lumière qui brille, un Phare qui nous éclaire malgré la tempête, malgré nos incertitudes, nos peurs ….. C’est à vous de bien vouloir suivre ce flambeau qui vous guidera jusqu’au Solstice du Printemps. Vous avez le libre choix de prendre la flamme dans votre coeur et dans votre âme ou de courber l’échine devant le blizzard. C’est une période où nous devons nous rappeler que malgré nos différences, nos vécus, nos problèmes, nous ne sommes jamais seuls et qu’il y a si nous la demandons, une main qui est tendue ou prête à l’être pour nous aider à avancer et à traverser le froid de l’hiver. Sachons recevoir mais aussi et surtout sachons donner. Tout à un équilibre.

C’est aussi une période où il nous est permis de demander ce que l’on veut pour la nouvelle année qui arrive. On mise sur l’Optimisme et l’Abondance. Demandez et vous recevrez. Pour le Petit Peuple, cela peut être aussi une période de souffrance et d’inquiétude et par conséquent, il peut vous arriver pendant vos promenades en forêt de voir débarquer dans vos maisons des Fées, des Korrigans…. Sachez Leur ouvrir vos portes afin de Les aider Eux aussi à traverser cette période. Si vous avez besoin du Petit Peuple, sachez que le Petit Peuple a également besoin de vous. Demandez et vous recevez veut également dire aller en forêt, faire des offrandes, oser demander au Petit Peuple de quoi Il a besoin, comment l’obtenir…. afin par exemple de Le soigner et de Lui montrer votre bonne volonté.

La période dans laquelle nous entrons, peut s’avérer être une période apaisante si nous acceptons les transformations et les guérisons qui vont nous être données. Elle peut être aussi une période qui s’avère tourmentée et pénible si nous luttons contre ce qui peut être meilleur pour nous. Certaines décisions, transformations, changements peuvent parfois faire peur et dans ce sens, nous avons le premier réflexe de ne pas le prendre à bras le corps. « Voyez dans nos silences » disent nos guides, nos ancêtres, le Petit Peuple…. Non un jugement, mais plutôt la meilleure des réponses pour nous entendre. Nous sommes là tout près de vous.

Samhain est aussi une période où nous devons faire face à nous-même. Les feux font également office de miroir en cette célébration. Ayons le courage de nous regarder dans le miroir, de sortir nos peurs à la lumière et de nous moquer de nos vieux démons.

Tout comme nous, le Petit Peuple, surtout en cette période et en Hiver, peut se montrer un peu agressif et parfois même maladroit, sachez que Lui aussi souffre des affres de cette saison et qu’Il ne vous veut aucun mal. Voyez malgré Ses souffrances, La Lumière pure et Son Grand Coeur.

Comme nous vous le disions plus haut, Samhain retire le voile entre les mondes. C’est le bon moment afin de se mettre en connexion avec nos ancêtres et nos aînés et d’entamer un aprenti-sage. C’est par conséquent aussi un moment idéal pour se renseigner sur nos origines, sur la culture familiale et d’en découvrir aussi sur la Magie qui coule dans notre sang. La période de la Samhain est un espace de Créativité si nous le voulons bien, un moment en Sororité ou en Fraternité que l’on peut mettre à profit pour, par exemple, aller dans des endroits tels que des hammams et de faire ainsi peau neuve pendant l’Hiver.

Samhain est aussi une période sous l’égide du Scorpion et de son élément de prédilection l’Eau. C’est par conséquent, une période où nos émotions sont mises à lourdes épreuves. Le souvenir de nos proches disparus est présent en ce jour de commémoration et de remerciements de leurs Enseignements apportés tout le long de leur chemin à nos côtés. Mais les larmes, parfois, ont du mal à venir et notre coeur est si lourd, qu’avancer, aimer, partager, aider, et donc aller vers l’autre, peut nous sembler extrêmement difficile.

Pourtant, pleurer a de nombreuses vertues et montrer nos pleurs est loin d’être une preuve de faiblesse.

Afin, de se vider l’âme et de le soulager, nous pouvons faire appel à la Reine Ondine et aux sujets des profondeurs pour qu’Ils viennent en nous accompagner nos larmes vers la Lumière. Pour cela, nul besoin d’un gros rituel mais une petite demande faite dans le silence de son coeur, et une petite offrande suffira.

Samhain est aussi placé sous l’élément du Feu qui est la transformation, la transcendance, la passion, le feu du foyer, la vie. Et lors des célébrations de Samhain, c’est par conséquent, le Dieu Salamandre et la cour de Feu qui établit, avec la Reine Ondine, Son Trône.

Le Roi Salamandre peut nous aider à brûler tous les liens éthériques négatifs qui nous pompent l’énergie mais également à mettre de la Passion de l’ardeur, de la force pendant nos travaux d’Hiver. Même chose ici pour demander, il suffit de dire dans le fond de son coeur et de son âme, une petite phrase telle que “ Seigneur Salamandre, Toi et Ta cour de Feu, pouvez-vous m’aider à entretenir ma flamme tout l’Hiver. Merci ” et d’y placer une petite offrande.

IDÉES D’OFFRANDES

Offrandes pour les Ondines et les Sujets de l’Eau: Algues, coquillages, cailloux marins …..

Offrandes pour les Salamandres et la Cour de Feu: Charbons, bougies, …..

Mon corps : baromètre énergétique

Depuis mon changement d’alimentation, je suis passée du tout chimique avec un peu de fait-maison à du tout bio, local et tout fait-maison. Cela fait maintenant 2 ans ½.

Il y a encore quelques régul’ à faire, comme manger léger mais alors léger le soir (une soupe ou de la compote, pas plus. Voire rien), au sinon c’est la migraine digestive à l’aube.

Je disais donc que depuis que mon alimentation a changé, la relation  mon corps aussi.

Ma spiritualité a aussi son rôle.

Comme j’en parlais ici, avec la Première Mère (Les 13 Mères Originelles de Jamie Sams), en tant que Gardienne du Temps et des Saisons, je ressens les changements d’énergies lors des inter-saisons.

Cela s’est produit lors de la transition Eté/Automne et me revoilà à ressentir de nouveau ce basculement d’énergies.

Alors que de nombreux, Païens/Wiccans/Adornats vont célébrer Mabon, le 22 septembre, d’autres diront que c’est le début de l’automne (comme si la saison démarrait  minuit pétante !), ce jour sera pour moi le compte à rebours de l’entrée en Hiver.

Ce basculement aura lieu au moment de la prochaine Nouvelle Lune, le 20 septembre, qui coïncide cette année, à 2 jours près, avec Mabon.

Il s’agira donc du cycle où Cerridwen descendra tout doucement rejoindre Son cornu dans le Monde d’En-Bas. Actuellement, et ce depuis la Pleine de Mabon, Elle est en retrait. Elle est présente mais (très) discrète au profit de Ses Amies.

 

Vin de Mabon mûre/framboise

J’ai découvert dans le livret de l’Oracle Druidique des Plantes, mon nouveau chouchou <3, qu’une tradition en ces temps de Mabon est de faire un vin de mûre.

Je me suis exécutée car je trouve cette idée gourmande 🙂

J’ai alors ramassé des mûres à la pleine saison, complétées par des framboises du jardin, que j’ai laissé macéré en extérieur avec du rhum et du miel de printemps pendant 15 jours environ. Sans oublier de rajouter quelques feuilles de ronce et de framboise.

Par la suite, j’ai rajouté du vin rouge et encore 1 bonne semaine de macération.

3 bonnes semaines plus tard, nous avons filtré le vin (il est bon ! ) et avec les fruits, fait de la confiture.

Nous voilà donc avec 2 recettes gourmandes pour le prix d’une 🙂

Tout en faisant ces dernières préparations, voici ce que mon intuition me dit :

A la Pleine Lune de Lughnasadh (Août), cueille les fruits
A la Nouvelle Lune, rajoute le vin
A la Pleine de Mabon (Septembre), mets en bouteille

Pour être complet, la Tradition est de réserver ce vin pour les célébrations de Mabon prochain

Pour ce qui est des quantités :

  • 1 kg de fruits
  • quelques feuilles de ronce et framboise
  • ½ litre de rhum
  • 3 belles cuillères  soupe de miel de printemps
  • 2 litres de vin rouge

Pour la confiture, j’ai mis à cuire les fruits bien imbibés de vin avec 2 cuillères à soupe de sucre. J’ai rajouté un peu plus d’une ½ cuillère à café d’agar-agar et en fin de cuisson, 2 autres cuillères à soupe de sucre mais complet (rapadura), pour le goût. Pendant tout le temps de cuisson, j’ai écrasé avec un presse-purée. Au bout de 15-20 minutes, passé la confiture au chinois pour séparer le jus des grains. Et voilà ! A déguster sur des tartines ou dans une crêpe 😉

J’espère avoir titillé vos papilles de gourmands.

A bientôt pour d’autres idées gourmandes ❤

Mabon de Lisa Thiel

Le temps est venu pour la Récolte
Nous menant au terme de la Roue
Sonne L’Automne à notre porte
L’Automne nous annonce la Descente

L’Ancienne patiemment nous attend
Au seuil du sombre labyrinthe
Elle tend une main pour nous ouvrir les yeux
Sur les bienfaits de l’année écoulée.

O Grande Mère ton Corps tu as offert
Mille mercis pour tes Fruits et tes Graines
Préparons le champs, que la future récolte
Croisse vers le ciel en abondance

L’Ancienne dans le noir nous guide
Notre vieille et très fidèle amie
Brandit la lumière dévoilant les âmes
Rallume la flamme de la sagesse

Continuons au coeur de l’Ombre
Poursuivons cette sombre Descente
Lâchons les voiles recouvrant nos coeurs
Nous retrouverons notre essence profonde