Communiquer avec les arbres

L’une des premières tâches à accomplir consistait à communiquer avec les arbres.

Alors quand le culte des ancêtres me mène sur la Tradition Celtique qui respecte et honore les arbres, je me dis qu’il est temps de rédiger cet article.

Je sors mon cahier pour partager mes notes prises alors au tout début.

J’avais fait un tour dans ma bibliothèque tablette à l’occasion et trouvé des livres en lien avec le thème :

L’énergie des arbres, le pouvoir énergétique des arbres et leur aide dans notre transformation de Patrice Bouchardon aux éditions Le courrier du livre

Rien que celui-ci est évocateur. L’auteur propose comment expérimenter le lien qui nous relie à la nature et comment trouver de nouvelles possibilités de connaissance de soi et d’évolution.

Le livre comprend aussi des exercices d’expérimentation pour découvrir comment les arbres peuvent nous accompagner dans notre chemin personnel.

J’ai commencé une lecture en diagonale. Je vais m’attarder sur les pouvoirs énergetiques qui y sont décrits.

Parmi les références relevées, j’ai le texte Le combat des arbres de Taliésin.

Si j’ai bien compris, il s’agit d’un recueil de poèmes dont l’un d’eux est celui du combat des arbres.

En faisant des recherches, je m’aperçois qu’il y a plusieurs sens, interprétations, métaphores qui lui sont donnés. Ce qui est certain pour moi, le combat des arbres n’a rien avoir avec l’apparition des oghams.

Il appartient à chacun de le lire pour l’apprécier selon ses propres ressentis.

J’ai également trouver un livre de contes et légendes des arbres et de la forêt de Maguelonne Toussaint-Samat chez Fernand Nathan.

Table des Matières
Avant-Propos 4
L’arbre à sagesse du Mont Lao 12
L’oiseau d’argent et les petits grands-pères de la
forêt
31
Les aventures du Baobab, l’arbre éléphant 51
L’arbre géant qui possédait le feu 82
L’arbre de l’illumination 91
L’ermite et les créatures éternelles de la forêt 111
Le miracle du roi des aulnes 121
Le chêne de Ria 144
Merlin et Viviane à Brocéliande 153
L’ami des loups 171
La Sylphide et le Laird 187
Les vieilles Mic-Mac et le glouton 196
Les marronniers almanachs 205
Le testament de Casse-Noisette 209
Magie verte 227

Si ces contes sont à l’image de contes iniatiques tels que Peau d’Ane, le Petit Chaperon Rouge, Baba Yaga et bien d’autres encore, il y a certainement des enseignements à en tirer.

Et pour finir un livre Arbres où sont répertoriés 500 espèces par Allen J. Combes chez Bordas.

Avec tout ceci, j’ai bien de quoi me mettre sous la dent 😀

L’arbre représente un puits sans fond de Sagesse et de Connaissance.

C’est en cela que je les associe aux Ancêtres. Ils détiennent une Mémoire Ancestrale qu’ils puisent dans le noir obscur des profondes entrailles de la Terre. Leurs racines tels des fouilleurs archéologiques vont chercher dans les vestiges du passé, dans la Terre pour se nourrir.

Communiquer avec les arbres, c’est avant tout tisser un lien.

Je ne rentrerai pas chez les gens sans y être inviter, ni même sans avoir préalablement fait leur connaissance ou sans essuyer mes pieds sur le paillason.

L’arbre est un être sensible et sociable qui aime la compagnie des autres arbres et aussi des humains. Se promener en forêt pour leur rendre visite, dialoguer avec eux sont des marques d’attention.

Il est reconnu que les arbres peuvent nous transmettre un enseignement et même nous prendre quelque chose pour nous guérir.

Pour communiquer avec les arbres, ce que je trouve être une approche simple, c’est de tenter un premier contact auprès d’un arbre choisi, puis d’aller à sa rencontre en utilisant nos 5 sens et pour finir de passer à l’action en laissant parler son coeur.

Les arbres sont aussi protecteurs, gardiens de hauts lieux.

Ici, 2 vieux Chênes tiennent respectivement l’Ouest et l’Est, un vieux Noyer le Nord. Au sud, chut ! c’est secret 😀

Aller à la rencontres des arbres, c’est aussi pénétrer dans le monde magique et mystérieux de la nature vivante.

Les arbres dans le Tarot du Féminin Sacré Frêne, Grenadier, Laurier, Pommier, Olivier

Vous l’aurez compris, se rapprocher d’un arbre en conscience nous aide à nous équilibrer et de manière générale à vivre en harmonie avec la Nature et avec nous-même. C’est une façon d’être en paix, de nous enraciner, et, de ce fait d’être en pleine possession de notre pouvoir créateur et de notre joie de vivre.

Cet article résonne comme : Si vous l’acceptez, votre grande mission cet été est de me rencontrer ?