Changement de cap

C’est en mai 2017  que démarra ma Dévotion à Ceridwen.

Depuis Samhain, Sa présence et Ses Enseignements sont rares pour être quasi inexistants depuis mi-novembre. Normal, j’ai mis de côté mes recherches, lecture de textes et tirages au profit du repos. L’annonce d’une grossesse et l’entrée dans la période hivernale m’ont fait rester au lit un bon mois et demi. Sieste, farniente, et gros dodos étaient au programme.

Avec le retour des énergies ascendantes marqué par le Solstice d’Hiver, je reprends doucement mes activités quotidiennes. J’entre dans une nouvelle phase de ma vie de Prêtresse.

Lire l'article le Solstice d'Hiver

Ceridwen est et restera ma Déesse-Guide. J’en serai certainement plus à Son retour pour Imbolc.

Lire le message pour Imbolc

Maintenant, je mets au service de la Déesse-Mère. Cette mission n’est pas encore clairement définie. L’une des tâches est de suivre l’Enseignement des 13 Mères Originelles tout au long de cette année 2018. Une autre de poursuivre au nom de la Déesse-Mère un service proposé au début de l’hiver. Et enfin, débuter l’apprentissage des runes Spirit of Avalon.

Lire les articles sur l'Enseignement des 13
Mères Originelles 

C’est donc un changement de cap que j’accueille avec enthousiasme, c’est un véritable honneur pour moi d’être au service de la Déesse-Mère et de poursuivre ainsi sur la voie de la Sagesse.

En nos coeurs parfois meurtris, nous lançons un appel à la Vie.
En nos coeurs parfois lourds, nous recherchons la Douceur.
En nos coeurs parfois égarés, nous souhaitons l’Amour.
En nos coeurs sur le chemin de notre Vérité, nous pouvons
être accompagnés.

En savoir plus sur le Service d'accompagnement
au nom de la Déesse-Mère

Message pour Imbolc

Dans un mois la célébration d’Imbolc.

Je demande aux Runes quel message ont-elles à ce sujet.

Leur réponse

L’eau (laguz) est gelée (isa), attend Ceridwen.

Même si le Solstice d’Hiver annonce le retour imminent des beaux jours, il est encore tôt pour en savoir plus sur cette célébration de la (re)Naissance de la Nature (energie féminine).

Mon corps : baromètre énergétique

Depuis mon changement d’alimentation, je suis passée du tout chimique avec un peu de fait-maison à du tout bio, local et tout fait-maison. Cela fait maintenant 2 ans ½.

Il y a encore quelques régul’ à faire, comme manger léger mais alors léger le soir (une soupe ou de la compote, pas plus. Voire rien), au sinon c’est la migraine digestive à l’aube.

Je disais donc que depuis que mon alimentation a changé, la relation  mon corps aussi.

Ma spiritualité a aussi son rôle.

Comme j’en parlais ici, avec la Première Mère (Les 13 Mères Originelles de Jamie Sams), en tant que Gardienne du Temps et des Saisons, je ressens les changements d’énergies lors des inter-saisons.

Cela s’est produit lors de la transition Eté/Automne et me revoilà à ressentir de nouveau ce basculement d’énergies.

Alors que de nombreux, Païens/Wiccans/Adornats vont célébrer Mabon, le 22 septembre, d’autres diront que c’est le début de l’automne (comme si la saison démarrait  minuit pétante !), ce jour sera pour moi le compte à rebours de l’entrée en Hiver.

Ce basculement aura lieu au moment de la prochaine Nouvelle Lune, le 20 septembre, qui coïncide cette année, à 2 jours près, avec Mabon.

Il s’agira donc du cycle où Cerridwen descendra tout doucement rejoindre Son cornu dans le Monde d’En-Bas. Actuellement, et ce depuis la Pleine de Mabon, Elle est en retrait. Elle est présente mais (très) discrète au profit de Ses Amies.

 

L’automne intérieur

L’automne intérieur correspond à la phase prémenstruelle pendant laquelle le corps produit de la progestérone et des œstrogènes.

Dans la nature, c’est le moment du retour car certaines plantes fleurissent à nouveau et d’autres portent de nouveaux fruits. C’est aussi la période où l’on engrange les récoltes. L’automne est  par conséquent la saison du retour sur investissement pendant laquelle on dresse le bilan. A l’image de la nature, la femme a la capacité de voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas en elle. Elle peut regarder objectivement les problèmes en face et, en plus, a la capacité de les résoudre. Certes, elle devient un peu plus sensible et un peu plus vulnérable mais ce n’est pas une faiblesse, juste un processus intérieur qui lui permet l’ouverture et le discernement vers son moi plus profond.

Son attention se porte sur les détails, pas sur les grandes lignes comme dans la première phase.

Source

Image trouvée chez mon amie Francesca – Être divin au féminin

Le nouveau cycle de la NL de juin 2017

Me revoici avec un tirage pour découvrir la tendance du cycle à venir.

  • Qu’ai-je appris du cycle précédent ?

L’As de Coupe (cf cycle du NL de Mai) annonçait célébrations, épanouissement, plaisirs à tout point de vue qui se voit confirmer par la Reine de Bâton.

La Déesse représentée sur la carte est la Déesse égyptienne Neith. Elle a mis au monde le Soleil. Elle est dite  » Père des pères et Mères des Mères « . Elle commença à enfanter avant même que n’ait lieu l’enfantement. C’est le pouvoir créateur de la Nature.

J’ai démarré le cycle dernier une dévotion à Cerridwen. Avec son message sur la Cailleach, j’ai pris un plaisir énorme à faire des recherches. Je me suis investie volontairement sur cette voie même si cela m’a demandé beaucoup de temps et d’attention. J’ai publié un billet sur le sujet. Je n’y ai pas tout développé tant le sujet m’a porté loin. Sur le blog des 100 jours, vous en trouverez une partie ici.

Cette énergie m’a porté tout au long du cycle, j’ai pour la première fois célébrer la Pleine Lune et fait mon premier rituel solo pour Litha.

J’ai donc appris tout au long du précédent cycle à me reconnecter à mon pouvoir créateur. A partir de qui je suis, je suis à l’origine de ce que j’ai vu se réaliser ces dernières semaines.

 

  • Qu’ai-je à vivre ?  Comment je me sens au moment présent ?

Avec le 9 de bâton, je reste toujours dans cette energie créatrice. Ici, Isis allaite son fils Horus, derrière elle, le cèdre avec le cadavre d’Osiriris. La douceur maternelle est brisée par la mort. L’amour donnera le courage de vaincre l’adversité.

Le feu créateur activé le cycle précédent a déclenché l’évolution d’une situation latente qui me permet aujourd’hui d’être fière de ce j’ai accompli. Il s’agit que du début. Pour voir la réalisation complète, il faudra faire preuve de travail et de patience.

  • Qu’est-ce que j’ai à apprendre du cycle à venir ?

L’impératrice. La Femme comme source de vie et comme triade de l’astre lunaire. « vase du monde » elle nourrit son Fils, la terre et les animaux. Comme Lune elle crée les marées.

Cet arcane s’adresse à moi et autant à mon entourage. La créativité abonde. C’est le retour d’une énergie qui sera fertile pour tous.

Cette question du cycle à venir est intéressante dans le sens où elle fait appel à mon intuition, à mettre en mot ce que j’ai pressenti quelques temps auparavant.

Lorsque j’ai travaillé sur l’article Cerrydwen, la Papesse ?, je me disais qu’après l’étude du visage sombre, de la sage grand mère suivra celle de la mère. Tirer cette lame le confirme. Je laisse à nouveau mon intuition me guider sur la forme qu’elle prendra.

 

Cerridwen, la Papesse ?

Dans la lancée de l’exploration des différents aspects de Cerridwen.

Après la Cailleach, Sa partie sombre-sorcière-hiver, la voici Sage Grand Mère dans les traits de l’arcane majeur II La Papesse.

J’ai copié/collé des extraits de mes lectures, dont les sources sont citées en titre pour séparer les textes, préférant proposer une lecture fluide et respectable plutôt que de paraphraser le travail de leurs auteurs.

Extrait de Tarot, mode d’emploi d’Alain Bocher chez L’arbre d’or

LA PAPESSE n’est autre que la Mère Initiatique, le principe féminin dont chaque initié doit prendre conscience afin d’accéder à la connaissance de lui-même, et donc accéder à la connaissance du monde.

La Papesse représente le mystère et la connaissance. C’est une personne qui connaît tous les secrets du monde et de la science et elle suggère l’avenir qui n’est pas développé.

L’image de la carte symbolise une totalité harmonieuse, l’orientation spirituelle vers certaines valeurs spirituelles. La Papesse revendique une foi absolue, et préconise un amour inconditionnel, dans le sens de l’épanouissement et du plus souhaitable accomplissement.

Papesse ou druidessse ?

La Connaissance du Monde fut, pendant de longs siècles, l’apanage des prêtresses celtes que l’on nomme Druidesses. Elles étaient les gardiennes de la Connaissance du Monde Visible comme du Monde Invisible. Ainsi elles étaient les conservatrices du Savoir des Hommes en matière de secrets médicinaux ou magiques, et avaient le pouvoir de converser avec les âmes par le truchement des baguettes sur lesquelles étaient inscrites les runes, et qui n’étaient autres que leurs Livres Cosmiques comme peut l’être le Livre de la papesse.

Pouvons-nous alors faire le rapprochement entre LA PAPESSE et une druidesse ? Comme la Dame de la lame II, la druidesse est une femme en religion. Elle est la garante d’un Dieu ou de Dieux. Comme elle, elle est la gardienne du Savoir et de la Connaissance et ce, sur les trois plans de l’Homme Debout : Corps (elle connaît et prépare les onguents et secrets de médecine), Âme (elle est femme de sacerdoce), Esprit (elle est « voyante » et converse avec l’au-delà). Comme LA PAPESSE est l’égale du pape, elle est l’égale de son parèdre, le druide.

Conservons pour l’instant en mémoire le principe féminin qui nous montre ce qui doit être lu, c’est-à-dire cette Parole Divine et Cosmique qui fait que nous nous redressons pour nous hisser sur nous-mêmes pour devenir l’Homme Debout.

Extrait de Tarot et fleurs de Bach

La Papesse est un des archétypes maternels du Tarot, même si nous verrons qu’il en existe d’autres. En général, elle est représentée avec un œuf à sa gauche qui fait référence à son côté “mère-poule”. La Papesse « couve » quelque chose … Ce peut être un secret, une connaissance mystérieuse et ancienne (symbolisée par le livre qu’elle tient dans ses mains). Quoi qu’il en soit, elle est maternelle, maternante et protectrice, mais parfois à l’excès.

Regardez un peu l’épaisseur de son manteau, toutes ces couches de vêtements et de voiles autour d’elle … Elle ne se livre pas facilement, car elle se méfie, elle reste en retrait, elle cultive le silence et le mystère.

Cet arcane est aussi souvent associé à la Sophia, la Sagesse Féminine, en tant que figuration de la femme sage, la sage-femme, l’accoucheuse d’âme.

On l’aura compris, cette femme, d’une haute stature spirituelle, est avant tout une mère, et elle peut éprouver de grandes difficultés à laisser son petit Bateleur vivre et faire ses propres expériences : finalement ce n’est pas tant pour elle-même qu’elle a peur que pour les autres, pour ses enfants, ses proches, elle craint toujours le pire … Elle voudrait garder dans son giron ses « petits », et à trop vouloir les couver, elle les surprotège, les étouffe et leur transmet ses propres peurs.

La fleur qui viendra la soutenir est celle du marronnier rouge : avec elle, La Papesse parvient à ne plus considérer l’autre comme une petite chose fragile, mais elle se laisse aller à lui faire confiance, en comprenant que l’on ne peut pas protéger ceux que l’on aime de tout, car ce serait les priver des apprentissages qui feront le lit de leur propre sagesse. Red Chestnut va l’aider à rester à sa place, à conserver cette présence douce et rassurante que peuvent avoir les mamans, mais tout en étente, bienveillance, et tranquillité d’esprit.

Dans la Kabale, la Shékinah est l’Épouse Céleste qui se reflète dans l’épouse d’ici-bas, le lien entre Ciel et Terre. La Shékinah est ka sagesse, l’esprit de Dieu. En savoir plus

Extrait de Secrets du Tarot

Mais pour bien comprendre, il faut savoir que LE MONDE, L’IMPÉRATRICE et LA PAPESSE, sont effectivement la même personne, vu sous 3 angles et trois âges différents. La jeune fille vierge (LE MONDE), la mère enceinte (L’IMPÉRATRICE) et la sage grand-mère (LA PAPESSE).

LE MONDE et L’IMPÉRATRICE, sont ni plus ni moins, le passé de PAPESSE…. mais encore, ces deux arcanes sont nés de LA PAPESSE… La jeune vierge du MONDE et la mère IMPÉRATRICE sont toute deux nées de l’Écumes des eaux… Elles représentent toutes deux, « Vénus-Aphrodite ». Elles sont donc des personnages intimement liés à l’eau et à la terre…

De fait, LA PAPESSE est plus que seulement lié à ces éléments, elle « est » l’essence de ces éléments… LA PAPESSE est la Vouivre, sans elle la Terre ne serait qu’une poussière infertile… La PAPESSE est aussi « la Mer »! Elle est la source mystérieuse de l’eau. Elle est la magie de l’eau! C’est deux essences primordiales, sont absolument essentielle à la vie. L’IMPÉRATRICE est « la vie » ; LA PAPESSE représente ce qui est vital !

Rencontrer LA PAPESSE sur son chemin d’initié signifie que les qualités requises (sérénité, pureté, lucidité intérieure) pour pénétrer dans le sanctuaire sont apprises et à portée de mains pour les utiliser au bénéfice des autres. Car n’oublions jamais que la Connaissance ne se laisse approcher que dans le désintéressement, donc en l’absence de toute appropriation à des fins personnelles et/ou mercantiles.

Dans l’arcane la Papesse, le voile se trouve derrière la femme et il cache ce qui semble être des colonnes (symbole de savoirs), ce qui indique que la femme n’affiche pas ses connaissances, elle reste modeste. Cette femme est clairement en processus d’apprentissage (savoirs dissimulés par un voile couleur chair, livre couleur chair, etc.). Elle n’a pas suffisamment confiance en ce qu’elle connaît d’instinct et d’intuition. Elle cherche des preuves, des confirmations, des certitudes. Peut-être confronte-t-elle son intuition avec les études et découvertes d’autrui ?

En résumé, la Papesse occupe la place de la grand-mère (symbolique) dans la famille des personnalités. Cette femme est introvertie et cérébrale, elle privilégie son centre intellectuel de fonctionnement tripartite. Sa vie émotionnelle est contenue. Sa vie sexuelle reste sous contrôle. Ses besoins physiologiques sont satisfaits, elle semble vivre chichement. Son plaisir consiste à apprendre, à connaître, à savoir

De la monnaie du Pape au Lunaire

Parmi Ses plantes fétiches, il y a la monnaie du Pape.

Cette plante, qui au départ s’épanouie en fleurs odorantes mauves, se fructifie en médaillon ressemblant à la Lune.

Elle qui est la Déesse de la Transformation, j’y vois un lien.

C’est pour moi sans équivoque. Derrière les traits de la Papesse, je la retrouve.

La Papesse, qu’Elle est, est présente sur le chemin difficile qui demande rigueur, grande sagesse et prudence dont Elle est la digne représentation.

Presentation du Tarot du Féminin Sacré

Salut à tous !

J’espère que vous allez bien.

Aujourd’hui, je reviens avec un article pour parler cartes.

Je me suis offert le Tarot du Féminin Sacré courant hiver 2016.

Je suis totalement novice en matière de lecture de cartes, principalement le tarot.

Peu avant, j’ai acquis l’oracle de Kuan Yin. Avec les cartes, il y a un livret complet qui donne la signification de chacune d’elles, ce qui pour démarrer dans le domaine des tirages de cartes est un bon point.

Toutefois, même si les illustrations sont magnifiques, elles ne laissent pas place à la lecture intuitive. J’en reparlerai dans un autre article où je vous présenterai l’oracle.

C’est pourquoi, j’ai choisi un jeu à lectures multiples.

Avec les 78 lames, il y a également un livret où l’on retrouve un court descriptif cartes par cartes.

Souvent il s’agit de mots clés et parfois de textes approximatifs.

Ce que j’aime avec ce jeu c’est l’étude des Déesses ou figures clés.

Il m’est aussi un bon support dans ma dévotion à Cerridwen et plus largement sur mon chemin spirituel.

Comme je le disais plus haut, je suis novice. J’apprends à partir de livres, vidéos explicatives et sur divers siteweb.

Je tente également la lecture intuitive. Cela demande des connaissances en symbolisme. J’ai pour m’aider ce livre.

L’étude du Tarot a aussi la particularité de me poser à l’instant T. Si je prends le jeu, c’est pour obtenir un message à ce moment précis. J’étudie donc divers exemples de tirage glanés au fil de mes lectures.

Pour continuer la présentation, je vous partage l’introduction du livret :

… Parce que je suis la Première et la Dernière, je suis la vénérée et la méprisée…
… Je suis le silence incompréhensible et l’idée dont revient souvent le souvenir…

Et 3 cartes choisies

Nous retrouvons dans le jeu les 22 arcanes majeurs et les arcanes mineurs.

Ces derniers sont liés aux phases lunaires et à certains peuples. Les figurent représenteront

  • Les valets : les déesses avec leurs oiseaux sacrés
  • Les chevaliers : les animaux dédiés aux déesses
  • Les reines : les déesses à la fois vierges et mères
  • Les rois : la déesse avec son compagnon, sacrifié pour être régénéré

Je ne suis pas experte mais ils me semble bien qu’il y a des erreurs dans les figures. Si vous aussi vous êtes détentrices de ce jeu, j’aimerai bien partager votre avis.

Les Bâtons sont associés au symbole de la Lune Croissante parce que nous sommes à l’aube de l’Histoire. La Lune Croissante se réfère aux peuples de la Mésopotamie, d’Égypte, d’Arabie, avec une évocation au Tibet.

Les Coupes sont associées au symbole de la Pleine Lune. Les peuples seront les Juifs, les pays limitrophes et les Chrétiens. La Pleine Lune est comme l’eau qui déborde d’un vase, c’est la spiritualité qui se répand dans le monde.

Les Épées sont associées au symbole de la Lune Décroissante et les peuples représentés seront les grecs et les Romains. L’élément des Épées est l’air et il symbolise la magie, la galanterie.

Nouvelle Lune. La Lune est Noire pour les Deniers et les peuples seront les Celtes. Nous sommes à la fin d’un parcours. Les Deniers sont l’élément lié à la terre et à la magie qui s’en dégage.

Il y a aussi un exemple de tirage dont la disposition se base sur les nombres liés à la déesse : le 3 et le 5.

C’est un jeu qui me plaît et avec lequel je me sens à l’aise et communique bien.

J’ai ressenti l’appel du Féminin février 2016. Depuis, je l’étudie, je l’expérimente, je le vis. ❤

Communiquer avec un nouveau jeu

Hello !

Aujourd’hui, je vous parle jeux de cartes.

Plus spécifiquement, lorsque l’on achète un nouveau jeu de tarot ou un oracle, quelles types de question poser pour créer un lien, faire connaissance avec lui ?

Ce que je vous partage, je l’ai découvert dans dans une vidéo « discussion autour des cartes », entre Ouassima de coaching blanc invitée par Candice de la chaine au pays de candice.

Je vous met ici la vidéo si vous souhaitez la regarder.

Exemple de tirage d’après Ouassima

1ère question, j’ai acheté ce nouveau jeu, avec quel état d’esprit il vient à moi ?

2ème question, A quelle étape de mon chemin de vie suis-je en ce moment ? Qu’est-ce que j’ai à apprendre ?

3ème question, comment est-ce que l’on peut collaborer ensemble ?

4ème question, comment ce jeu va m’aider à traverser mes parts d’ombres ?

Je rajoute une question, qu’est ce ce jeu va m’apporter ?

Tarot du Féminin Sacré

J’ai effectué mon tirage avec le tarot du Féminin Sacré.

Les réponses obtenues

  1.  valet de denier, la morrigan.

Je suis contente de l’avoir eue. La morrigan pourrait en repousser plus d’un-e. Nous la voyons ici sur le champ de bataille décidant de qui doit vivre et de qui doit mourrir. Pour moi, elle m’évoque ce que je dois laisser aller, partir, mourrir pour accueillir de nouveaux projets, apprendre, accumuler de nouvelles connaissances. Et c’est tout à fait cela, j’ai acheté ce jeu, le tarot du Féminin Sacré, pour poursuivre l’étude du Féminin Sacré afin de mieux le comprendre et me connecter à lui. Pour y parvenir, j’ai choisi en parallèle l’apprentissage du sens traditionnel des cartes du Tarot, via la chaîne au oays de candice.

2.   2 d’épée la romaine candea, la Déesse blanche des gonds et des vents.

Elle évoque l’équilibre à trouver entre la réalité du monde terrestre et les envies de mon monde intérieur, accentués par les gonds qui donnent la notion de mouvement dans une période charnière, un entre deux. Ce qui se révèle juste car depuis 1 an que j’ai fait place à la Spiritualité dans mon quotidien, il y a depuis peu la Magie des plantes, le tarot, la méditation, les énergies… autant d’activités qui me mène vers jenesaisoù.

3.  1 de coupe, la coupe

La coupe comme symbole de l’utérus, le commencement de la vie. Cette carte montre bien le démarrage d’un travail personnel et de me laisser guider par mon inspiration, intuition.

4 .   la reine d’épée Artémis, la vierge lunaire qui va décocher sa flèche.

Telle Artémis, je me pare de mon arc et ma flèche, partant à la découverte intérieure de zones vierges pas encore dévoilées.

5. XIX l’arcane majeur le soleil

La carte qui conclue parfaitement ce tirage, la réalisation de soi.

 

Je trouve super cette idée de tirage pour marquer le début de notre relation à un nouveau jeu.

Débutante dans le domaine de lecture de cartes, le jeu de connaissance est réciproque grâce aux réponses obtenues.

J’aime l’idée de voir un jeu comme un ami avec qui j’irai discuter, prendre de ses nouvelles.

C’est une belle découverte en tout point. Je testerai prochainement le même tirage avec mes Runes Futrak.

Premier quartier du 1er au 3 mai 2017

Bonjour et bienvenue pour cette nouvelle guidance.

Démarrant avec le tarot en général, il y a des interprétations qui m’échappent. Pour autant, la carte conseil et le message des anges collent bien avec le tirage du tarot.

Je vous laisse le decouvrir.

Pour cette lunaison, j’ai tiré 3 cartes, une pour chaque jour.

Lundi 1er mai, 5 de bâtons : Sekhmet, dite la lionne

J’ai cette expression qui me vient en tête

Il ne sert à rien de courrir, il faut partir à point.

Ne pas confondre vitesse et précipitation, ou encore patience et attente. Lla volonté d’y parvenir doit être menée avec sagacité, perspicacité, claivoyance.

Mardi 2 mai, 5 d’épées : la compétition dite « Aptera »

Les Muses réussissent à arracher les ailes des Sirènes.

L’agitation de la veille marque un moment d’incertitude sociale. Dédramatisons la situation avec de l’auto-dérision.

Mercredi 3, le 4 de coupe : la Vierge a engendré l’enfant/le soleil.

L’attente est terminée. Nous en récoltons les fruits.

 

J’ai aussi relevé le chiffre des cartes, formant ainsi le nombre 554.

Je suis allée chercher la signification dans le livre de Doreen Virtue, les nombres des Anges.

Voici son message :

Les changement vécus apportent des bienfaits. Laissez le vieux et accueillez le nouveau.

Pour finir la carte conseil avec l’Oracle de Kuan Yin

Danse de la révélation

Une situation de votre vie est sur le point de se clarifier. Comme un tableau de sable changeant l’image va se préciser et paraître différente de ce qu’elle était auparavant. Cet éclaircissement vous apportera un grand soulagement et la confirmation de votre intuition. Soyez patient et permettez à la révélation de venir à vous au moment opportun.

A bientôt pour un prochain tirage