La Ronde des 13 Mères Originelles

J’ai découvert par Instagtam des lectrices de Jamie Sams. Elles souhaitent aussi suivre l’Enseignement des 13 Mères Originelles.

J’ai pour cela proposé à chacune des lectrices de partager son retour d’Enseignement selon la méthode qui lui convient le mieux.

Je mets ici le lien des retours de mes Enseignements.

Chère lectrice du blog, si toi aussi tu souhaites participer, voici le calendrier 2018 :

Lire la Mère de Clan à la Nouvelle Lune. La relire à la Pleine Lune. En tirer les Enseignements au Dernier Quartier de Lune.

  • 5ème Mère de Clan : Mardi 15 mai, Mardi 29 mai, Mercredi 06 juin
  • 6ème Mère de Clan : Mercredi 13 juin, Jeudi 28 juin, Vendredi 06 juillet
  • 7ème Mère de Clan : Vendredi 13 juillet, Vendredi 27 juillet, Samedi 04 août
  • 8ème Mère de Clan : Samedi 11 août, Dimanche 26 août, Lundi 03 septembre
  • 9ème Mère de Clan : Dimanche 09 septembre, Mardi 25 septembre, Mardi 02 octobre
  • 10ème Mère de Clan : Mardi 09 octobre, Mercredi 24 octobre, Mercredi 31 octobre
  • 11ème Mère de Clan : Mercredi 07 novembre, Vendredi 23 novembre, Vendredi 30 novembre
  • 12ème Mère de Clan : Vendredi 07 décembre, Samedi 22 décembre, Samedi 29 décembre
  • 13ème Mère de Clan : je connaitrai la date de la 13ème au moment venu

Ci-dessous, le formulaire à remplir pour nous rejoindre. À tout de suite 😊 !

Celle qui pèse la Vérité

Retour d’Enseignement de la Mère de clan de la 3ème lune.

Je me suis questionnée tout au long du cycle sur la manière dont cette 3ème Mère allait me faire part de Son Enseignement. Une phrase comme « rituel à créer » m’a été soufflée.

C’est aujourd’hui, le jour J, que cette phrase a pris tout son sens. J’ai senti LE moment venir. Ma plume a glissé avec fluidité sur le papier au fur et à mesure que se déroulait ma pensée.

J’ai d’abord écrit un texte d’appel puis le moment d’ouvrir mon Espace Sacré est venu. J’ai laissé parler mes ressentis, toujours sur le papier et de manière toujours aussi fluide.

Le temps de fermer mon Espace Sacré est arrivé. L’heure de La remercier et de Lui dire au revoir est venu. Celle qui pèse la Vérité a délivré Son Message.

Mon étude des 13 Mères Originelles

Je viens de terminer l’étude de la Mère de Clan de la 2ème Lune : La Gardienne de la Sagesse. J’ai étudié cette Mère a plusieurs reprises dans le cours du cycle. Je procède de la même façon à chaque étude et pourtant l’Enseignement de cette Mère de Clan m’a demandé d’y revenir par 2 fois.

C’est à la Nouvelle Lune que je lis le conte pour le découvrir en 1er lieu et ainsi laisse infuser l’Enseignement tout au long de la lunaison.

Puis à la Pleine Lune, je relis. C’est alors que certains passages résonnent plus qu’à la 1ère lecture, voire des nouveaux me tapent à l’oeil. D’ordinaire, je n’écris rien encore sur l’Enseignement en cours. Je prête attention à l’Enseignement avec ce que je vis entre la lecture et la 1ère relecture.

Avec la Mère de clan de la 2ème Lune, j’ai pris des notes. J’ai surtout laisser glisser ma plume sur le papier tant l’appel était fort. Je sais être une Gardienne des Mémoires et de Toutes Vérités. Mais là, cette relecture m’a révélé de toutes parts des vérités sur les missions que cela peut engendrer.

Enfin au Dernier Quartier, je relis et tire les Enseignements. Chose que j’ai faite hier et là, j’en ai appris sur le rôle de la Gardienne des Mémoires et de Toutes Vérités.

La manière dont le cycle d’Enseignement est découpé me permet de me connecter jusqu’à 3 ou 4 fois à la Mère de Clan. Tant les Enseignements sont riches qu’en 1ère lecture du livre, il y a de nombreuses Sagesses à assimiler. J’ai déjà lu cette Mère de clan l’été dernier et j’ai pourtant dû travailler par 2 fois avec Elle durant ce cycle. J’avais déjà « à l’époque » lu dans le groupe Facebook dédié, le livre est à lire, relire et à relire encore et encore, nous en apprendrons toujours.

Le livre des 13 Mères Originelles de Jamie Sams est un vrai trésor pour découvrir la Médecine de la Femme. Je suis ravie d’entreprendre cette première lecture dans le cadre de mon service à la Déesse-Mère.

Changement de cap

C’est en mai 2017  que démarra ma Dévotion à Ceridwen.

Depuis Samhain, Sa présence et Ses Enseignements sont rares pour être quasi inexistants depuis mi-novembre. Normal, j’ai mis de côté mes recherches, lecture de textes et tirages au profit du repos. L’annonce d’une grossesse et l’entrée dans la période hivernale m’ont fait rester au lit un bon mois et demi. Sieste, farniente, et gros dodos étaient au programme.

Avec le retour des énergies ascendantes marqué par le Solstice d’Hiver, je reprends doucement mes activités quotidiennes. J’entre dans une nouvelle phase de ma vie de Prêtresse.

Lire l'article le Solstice d'Hiver

Ceridwen est et restera ma Déesse-Guide. J’en serai certainement plus à Son retour pour Imbolc.

Lire le message pour Imbolc

Maintenant, je mets au service de la Déesse-Mère. Cette mission n’est pas encore clairement définie. L’une des tâches est de suivre l’Enseignement des 13 Mères Originelles tout au long de cette année 2018. Une autre de poursuivre au nom de la Déesse-Mère un service proposé au début de l’hiver. Et enfin, débuter l’apprentissage des runes Spirit of Avalon.

Lire les articles sur l'Enseignement des 13
Mères Originelles 

C’est donc un changement de cap que j’accueille avec enthousiasme, c’est un véritable honneur pour moi d’être au service de la Déesse-Mère et de poursuivre ainsi sur la voie de la Sagesse.

En nos coeurs parfois meurtris, nous lançons un appel à la Vie.
En nos coeurs parfois lourds, nous recherchons la Douceur.
En nos coeurs parfois égarés, nous souhaitons l’Amour.
En nos coeurs sur le chemin de notre Vérité, nous pouvons
être accompagnés.

En savoir plus sur le Service d'accompagnement
au nom de la Déesse-Mère

La Première Mère de Clan et la couleur orange

Le cycle de la Première Mère de Clan est protégée par la couleur orange. Cette Couleur est porteuse de la Médecine de parenté avec tous les êtres parce que c’est la couleur de l’Eternelle Flamme d’Amour que le Grand Mystère a placée dans le coeur de chaque Etre de la Création. Chaque fois que nous voyons une plume, une pierre, une fleur ou un coquillage avec de l’orange, les leçons que cette Soeur ou ce Frère peuvent nous enseigner portent sur le liens de parenté, la qualité de relations véritables, le respect et/ou la communauté avec tous les êtres. Au cours de notre apprentissage des vérités qu’offre chaque forme de vie dans la Famille Planétaire, l’occasion nous est donnée de voir les similitudes entre nous. Nous pouvons découvrir qu’une fleur ou un ruisseau vont se révéler comme nos plus grands enseignants.

Celle qui Parle  ses Proches, la Mère de Clan de la Première Lune – Les 13 mères originelles – Jamie Sams

Mon travail du jour était de reprendre la lecture de la Première Mère.

Tout en lisant, je prenais des notes. Je m’aperçois qu’il y a encore des enseignements d’Alliés de la Nature à approfondir. J’avance à mon rythme 😉

Celui qui a retenu toute mon attention et qui fait l’objet de cet article, c’est la couleur orange.

En même temps que la lecture de la Première Mère, des fleurs orange se sont épanouies au jardin de Gaïenne. Elles s’appellent Cosmos.

(Le) Cosmos, je crois que l’on a des choses à se dire ! 🙂

La Mère de Clan de la 1ère Lune

La Dévotion croise le chemin des 13 Mères Originelles de Jamie Sams.

Bientôt 1 an que j’hésite à me procurer le livre. Cet été 2017 c’est chose faite !

J’ai lu la Mère de clan de la 1ère Lune même si nous ne sommes pas en Janvier mais en Septembre au moment où je rédige cet article. J’ai donc lu la Mère de Clan de la 1ère Lune, Celle qui Parle à ses Proches et me voici avec mon premier enseignement.

L’enseignement est vaste c’est pourquoi j’aborderai ce qui est en lien avec le thème du blog. Je garde pour moi certaines informations personnelles.

Avant de poursuivre, vous pouvez lire ici un résumé des enseignements de la Première Mère.

Le Peuple de Ceux qui se tiennent Dressés

Cet été ma grande mission était d’aller à la rencontre des arbres. Plusieurs occasions m’ont été offertes.

J’ai rencontré :

  • Un tilleul sous lequel, j’ai pu méditer;
  • Un saule pleureur qui a accepté que je fasse un rituel;
  • Et un châtaignier, qui je dois dire, a retenu toute mon attention. Alors que je me promenais dans la forêt voisine, j’ai vu un châtaignier comme je ne l’avais pas vu jusqu’auparavant. Tout en l’observant, je continue de marcher et là, quelques pas plus loin, me voilà clouer au sol, sentant des fourmillements dans mes jambes, mains et bras.

En plus de la découverte des fleurs et plantes en ouvrant ce blog, je vais compléter mes basiques connaissances de ces arbres, en plus du chêne et du noyer entourant mon terrain.

Le petit peuple

Pour la fête de Lughnasadh, début août, il m’a été possible de soigner un nain, protecteur de la forêt voisine.

J’ai depuis fait la connaissance de la fée Viviane.

La Première Mère m’a aussi enseigné le temps qu’il fait et les saisons qui passent.

Les 13 mères originelles

En lisant ce passage, j’ai tout de suite pensé aux bulletins météorologiques et à ces phrases devenues anodines comme « j’espère qu’il fera beau demain » dite dans la crainte de voir la pluie mettre à mal ses projets.

Regarder chaque jour ou chaque week-end la météo de ces 2 ou 7 prochains jours contribue à une forme de pensées collectives qui à chaque fois que l’on regarde la météo ou que l’on craint le temps de demain, elle grossit, grossit, grossit encore comme un nuage planant au-dessus de nos têtes. Ce phénomène s’appelle un égrégore où se mêle toutes ces pensées tiraillantes.

Chacun souhaite avoir sa pluie ou son beau temps et c’est ce qui joue sur l’équilibre ou plutôt le déséquilibre écologique de la Terre.

Côté saison, c’est la première année que je ressens l’automne dès fin juillet.

Il est vrai, le calendrier grégorien que nous utilisons dans la vie de tous les jours annonce l’automne le 22 septembre. Hors la saison en elle-même ne débute pas le 22 septembre à minuit !

Dans cet exemple, la saison s’installe petit à petit quelques jours après le solstice d’été. Il en est de même pour chaque changements de saisons.

En tant que gardienne du Temps et des Saisons, mes actions quotidiennes pour préserver le temps et les saisons sont :

  • Manger des fruits et des légumes de saisons donc pas de fraises sur la bûche de noël, hein ?
  • Il en est de même pour la viande et le poisson, il y a des saisons à respecter.
  • Des pommes de pin sont suspendues à une arche dans le jardin. Leur observation détermine si le temps est au sec ou à l’humidité. Mais surtout, j’accepte chaque jour comme un cadeau le temps qu’il nous est donné de vivre.

Vous le comprenez, jouer avec les éléments est lourd de conséquences.

Si l’on demande au Ciel de faire la pluie et le beau temps seulement pour ses besoins, sans prendre en considération ceux de la Nature, là commence le dérèglement de l’équilibre de toutes choses.