Mon introspection 2018

Pour parler de mon introspection, je dois commencer par le début. Ce début est l’expérience de mes premières sensations et visions chamaniques.

En septembre, je ressentais sur ma peau comme des fourmillements, des insectes qui me couraient sur le corps. Puis, j’ai vécu, ce que je peux nommer maintenant, une mort symbolique. Lors d’une vision, je rencontre la Mort assise sur son trône (je n’ai vu que sa main et je le sais que c’est Elle car je lui ai demandé), puis, je suis avalée par un serpent. Entre temps, de nombreux autres événements confirment mon appartenance à la famille d’âme de Chamanes.

Toute la période, quelques jours avant et quelques jours après la  Nouvelle Lune de Décembre, j’ai fait mon travail introspectif. C’est à ce moment que les énergies féminines sont très présentes pour accompagner ce processus. Un tirage sur ce que je ne veux pas voir a été déclencheur. Une fois la mise en lumière dessus, j’ai travaillé ces aspects. Je voulais des réponses, j’ai alors interrogé l’oracle pour en avoir.

Au cas où je serais sceptique, je dois dire que les réponses sont criantes de vérité. Les tirages amènent cette magie de la danse alchimique du Féminin et du Masculin. De quelque chose d’aspect immatériel est catalysé pour devenir matériel, concret et palpable. L’échange avec l’oracle donne à vivre en pleine conscience cet équilibre intérieur tant recherché.

En parallèle, j’ai découvert que les mois à venir je travaillerai mes zones d’ombres. Depuis mai, je sentais une présence. Elle a commencé à se faire sentir avec la Mère de Clan de la 6ème Lune, La Conteuse. Sans savoir qui Elle est, elle a défait un sortilege mis là, au niveau du centre énergétique du coeur. Sans même savoir qui Elle est, Elle m’a offert la Guérison. Tout c’est confirmé, lorsqu’à cette fameuse Nouvelle Lune de Décembre, tout s’enchaîne parfaitement pour participer au Morgana Dévotional, proposé par Awakening Avalon. Celle qui est auprès de moi depuis 6 mois, c’est Morgane/La Morrigan.

Quand j’ai pris conscience de tout ces événements j’ai alors compris que tout ce que j’ai développé depuis 1 an et demi sont des balises sur mon chemin spirituel. J’ai oeuvré tout ce temps pour me reconnecter à mon essence. J’ai suivi à la lettre ce que mes guides m’ont dit de faire. Je leur ai donné de mon temps, accordé toute ma confiance. J’ai donné, j’ai reçu. Je marche dans les pas de l’Abondance. J’ai maintenant Foi en un Grand Tout, au Divin, à la Mère Divine. Je prends ma place dans ce monde. C’est comme être sortie dehors pour aller voir la lumière de dehors.

Comme tout est question d’équilibre, après avoir joué le jeu d’équilibre du Donner/Recevoir, Masculin/Féminin, Sagesse/Action, voici venu le temps de l’équilibre Ombre/Lumière. C’est un cheminement encore plus intérieur. Doutes et incertitudes deviennent présents. Tout ce que j’ai appris est maintenant mis à contribution. Je découvre comment me mettre en résonance avec les énergies telles que les points cardinaux, l’argent, les animaux, les élements, les centres énergétiques de mon corps. Des capacités de Chamane pour me guérir dans les entrailles même de qui je suis. Un retour à l’origine même, en connexion avec le coeur de la Terre-Mère. Ne faire plus qu’un.

Mon ressenti du moment

Au lendemain du Solstice d’Hiver, j’ai envie de partager mon ressenti du moment.

Cette année, j’ai eu une approche différente de la Célébration du Solstice. À l’image du Soleil, je progresse doucement mais sûrement les prochains mois à venir.

Les dernières années, j’ai ouvertement célébré le Solstice, comprendre à l’extérieur de moi.  Cette année, cest en toute intimité avec moi-même que j’ai abordé la célébration.

Je me plaît à être en recul, a être à l’écoute intérieure de moi-même, de faire jaillir de moi des questionnements jusqu’alors mis en silence. À chaque remontée, j’écoute mon mental, ou plutôt je pense qu’il s’agit plutôt de mon esprit, puis je dégaine mes oracles pour avoir des réponses. Une conversation avec moi-même commence.

Cette année, je pense sincèrement être en contact avec ma Déesse Sombre, Celle qui était jusqu’alors enfoui par les dernières couches de croyances limitantes. La récente rencontre avec La Loba (Club-Lecture FQCALL) y est pour quelque chose. Entre temps, la Chamane en moi se révèle et me fait vivre des expériences incroyables ! J’ai mon corps, mon être qui vibre, littéralement.

Je ressens qu’il est nécessaire de démarrer ce cycle de (re)naissance timidement tant il s’annonce riche et prometteur. Pour suivre la cadence, je reste en moi jusqu’à sentir le moment venu d’en sortir. Loin de moi d’être enthousiaste à l’idée d’être la juvénile courant dans les champs de fleurs à la période adolescente du cycle de la Roue de l’Année.

Tout simplement, je ressens qu’il est juste pour moi de savourer l’instant comme il m’est donné de le faire, comme je décide de le faire.

Mes projets & intentions 2019

J’avance dans la vie selon la Roue de l’Année. J’ai donc fait mon bilan à l’Automne. J’ai récolté, assimilé Enseignements et fais le tri dans mes projets.

Au Solstice d’Hiver, combiné à la Pleine Lune, je pose mes projets et intentions qui m’amèneront jusqu’à l’Automne prochain.

Dans le désordre :

  • Approfondir mes connaissances et techniques de soins
  • Proposer un nouveau format du tirage du Féminin sur le site et réseau de l’École des 5 Déesses d’Avalon
  • Poursuivre les livrets de Vivre la Roue de l’Année
  • Développer des partenariats
  • Ouvrir mon réseau, mes connaissances à d’autres horizons
  • Comuniquer ouvertement
  • Apprendre à décrire mes activités, valoriser mon travail
  • Apprendre de mes Ancêtres
  • Aimer
  • Descendre dans mes racines souterraines
  • Étudier le tarot
  • Trouver des illustrations pour Mon Avalon, l’Oracle
  • Poursuivre les groupes de lecture
  • Finaliser le livret Oeuvrer avec Faery
  • Proposer un nouveau service à la Déesse-Mère
  • Découvrir les astres solaires (planètes, constellations…)

Vivre la Roue de l’Année

Au nombre de 8, ces célébrations inscrivent et rythment l’Homme dans le grand cycle de la nature. Quatre fêtes sont liées aux rythmes agraires et cycle des saisons. Il s’agit des fêtes de Samhain, Imbolc, Beltaine et Lughnasadh, et quatre fêtes dites « solaires » qui sont le solstice d’hiver, l’équinoxe de printemps, le solstice d’été et, l’équinoxe d’automne. Chacune d’elles revête une dimension spirituelle et véhicule un enseignement.

Leur suite symbolise les grandes phases de l’existence humaine mais également le cheminement intérieur de l’être. Par ailleurs, chaque saison ne commence pas au jour précis noté dans le calendrier, comme tout le monde peut le penser. Cette date correspond en fait à l’apogée de la saison.

Cet Enseignement de l’Ecole des 5 Déesses d’Avalon « Vivre la Roue de l’Année selon les lunes » propose d’éveiller tes sens afin de ressentir l’arrivée des saisons, de mettre ton corps au diapason avec la Nature, et de faire de ton enveloppe charnelle un baromètre énergétique, un allié de ta Croissance Personnelle et Spirituelle. L’Enseignement, sous format pdf, est proposé en don libre. Un groupe pour le partage de ressentis a été créé.

Le livret du Solstice d’Hiver est disponible dès aujourd’hui.

Vivre selon la Roue de l’Année a débuté avec la célébration de Samhain. Pour recevoir le livret , merci de le préciser dans le message. Tu y découvriras 2 outils pour t’accompagner dans l’observation des changements de saison, un calendrier, la présentation de la Fête, une célébration avalonienne, l’Enseignement de la rencontre avec ta déesse sombre par la danse alchimique du Féminin et du Masculin.

À rythme régulier, et toujours sur don libre, je proposerai de découvrir une à une les célébrations, au nombre de 8, pour ainsi boucler la boucle de la Roue de l’Année . Pour recevoir le livret Vivre selon la Roue de L’Année, avec au sommaire la Célébration du Solstice d’Hiver, remplis le formulaire :

 

Transition

Voilà quelques temps que je n’ai pas écrit d’article ici. La récolte spirituelle d’Automne fût riche et m’a demandé du repos plus qu’à l’accoutumée. Pourtant cette dernière semaine, je m’installe chaque jour au PC. Je rédige, je mets en forme et réfléchis aussi.

Il y a de nombreux projets en cours de réalisation qui demande de mon temps et toute mon attention. J’ai envie de partager avec vous un petit tour d’horizon de tout ceci.

Tout d’adord, un livret d’Enseignement « Vivre la Roue de l’Année »

Ecrit sous les énergies de la Pleine Lune de Septembre, à quelques jours de l’Équinoxe d’Automne 2018, cet Enseignement de l’École des 5 Déesses d’Avalon propose de se (re)connecter aux Saisons. C’est par l’observation intérieure et extérieure que l’on s’aperçoit que les saisons commencent et se terminent avec la Lune.

Ces derniers jours, je le mets en forme et met tout en oeuvre pour le proposer en don libre dès la Pleine Lune d’Octobre (mercredi 24). Dans celui-ci, je propose dans un premier temps d’observer Samhain qui marque l’entrée en hiver. Puis proposerai en temps voulu la correspondance de la prochaine Célébration et ainsi de suite.

Ensuite, 2 autres importants Enseignements vont débuter.

Dès le 1er Novembre et pour un an démarre le parcours « Novice » et l’étude d »Avalon et Ses Déesses ». Je prépare activement la plateforme qui recueille tous les contenus proposés dans l’accompagnement de ces Enseignements. Si tout est déjà rédigé depuis un moment, se remettre dans le bain en parallèle du maternage du fiston de 3 mois, c’est toute une organisation. Merci FlyLady.

Ce qui est le plus probant ici, c’est que même si je vois où mener les Élèves de l’École des 5 Déesses d’Avalon, je ne maîtrise pas leur chemin. Je peux pour bien débuter poser un cadre et à elles de naviguer à l’intérieur et même d’en sortir. C’est aussi la durée de l’Enseignement qui donne à réfléchir. Sur cette durée d’un an, impossible de tout prévoir ! Au mois le mois, voire la quinzaine est envisageable. Au-delà, aucune lisibilité possible. J’aime la sensation que cela procure. Je me projette suffisamment pour l’aspect professionnel de l’offre et me donne à lacher-prise personnellement. Une confiance et un ressenti d’Ici et Maintenant sont là comme un apaisement, ce qui est fort agréable.

Et puis, il y a la Ronde des 13 Mères Originelles, le Club-Lecture de Femmes qui courent avec les Loups et un petit nouveau. Un compte privé d’exercices et de partage d’expérience d’après le livre « Un périnée heureux, c’est possible ! « .

En me lisant, vous comprenez que les projets à venir et en cours ne manquent pas et que même si je suis peu présente là, il se passe des trucs en arrière boutique.

J’ai été active depuis Février dernier et je sens qu’un ralentissement est à venir. D’ailleurs, si je ne prends pas l’Hiver pour me ressourcer, faire le plein de vitamines et de soleil contenu dans l’abondance des récoltes de légumes dits d’hiver, il est fort probable que mon corps et surtout ma tête ne suivent pas le rythme effréné d’un Printemps prometteur.

J’ai envie de prendre ce temps d’introspection que je n’ai pas pu prendre l’année dernière. En effet, étant dans le premier trimestre de la grossesse, mes guides ne m’ont pas conseillé de brasser la vase de mes profondeurs. Même si mes corps subtils et ceux de bébé sont proches par le maternage, je peux visualiser une bulle de douceur pour lui tout en laissant libre cours à ce qui doit être en moi et tout autour.

Ce message donc pour vous informer que le blog va vers une transition hivernale avant de reprendre au pep’s printanier (novembre-janvier). Je ne peux dire si je publierai ou pas. Ce que je peux, veux vous dire, c’est de prendre soin de vous, d’être à votre écoute autant que possible et, surtout, ne vous laisser pas happer par votre environnement extérieur. Préservez-vous du mieux que vous pouvez dans cette période où vous êtes sollicitées ici et là pour des fêtes familiales, faire plaisir aux autres et gérer le budget serré pour offrir un bonheur éphémère.

À bientôt.

Les célébrations de l’année

Dans la Tradition d’Avalon, le début de l’année commence à Samhain.

Samhain est à la fois la fin et le commencement, une fête de fertilité et de célébration de nos Ancêtres.

Puis, la roue tourne et tous les 1 mois et demi s’arrête sur une nouvelle célébration. Au total, ce sont 8 fêtes qui se succèdent et rythment l’année.

Vous lirez que certaines dates ne correspondent pas à celles que l’on peut lire à de nombreuses reprises. En Avalon, 4 fêtes sont en lien direct avec le cylce lunaire et 4 autres en lien avec le cycle solaire. Les fêtes ne se célèbrent pas à date fixe d’une année sur l’autre.

Les énergies des célébrations se font ressentir dès le début du cycle lunaire (avec la Nouvelle Lune). Elles s’intensifient 3 ou 4 jours avant le jour J, puis sont au maximum le jour J.  Les énergies se poursuivent pendant quelques jours encore. Nous parlerons alors de période.

Les dates des Solstices et des Équinoxes (fêtes solaires) sont variables sur près de 5 jours, généralement entre le 19 et le 23 du mois concerné. Ils se datent à 0° de leur signe astral respectif.

Le Solstice d’Hiver

Le Solstice d’Hiver annonce le milieu de l’hiver. Il a débuté aux alentours de la Nouvelle Lune suivant Samhain.

Après quelques jours de vide-de-course, l’astre solaire prendra peu à peu de la hauteur dans le ciel annonçant ainsi le retour imminent des beaux jours qui débuteront à Imbolc. Nous quitterons alors complètement l’Hiver quelques jours auparavant.

Le Solstice d’Hiver est symboliquement la renaissance de notre lumière intérieure parfois enfouie dans les décombres de notre introspection. Il marque donc le retour progressif de notre énergie Masculine, équilibre à la réalisation de nos envies, de nos projets à venir après une période où l’énergie Féminine nous a accompagné dans la phase introspective en plein coeur de l’Hiver.

Jadis, les conditions météorologiques étaient froides, voire glaciales. Les déplacements en ces temps étaient limités.

Un feu était alors entretenu sous le chaudron dans lequel cuit, chauffe et réchauffe le ragoût, la soupe permettant ainsi d’apporter, de maintenir la chaleur du foyer.

En cette nuit la plus longue, les personnes composant le foyer (enfants, parents, grands-parents,…) se retrouvent autour d’un repas de pain ou de galettes d’avoine, d’un ragoût peut-être composé de viande s’ils avaient réussi à dénicher du gibier. Les réserves des récoltes de Mabon commençant à s’amoindrir, nous pouvons imaginé ce repas frugal.

Les énergies du Solstice d’Hiver accompagnent cet équilibre naissant vers les toutes premières lueurs de la concrétisation de nos projets : lister les projets qui prennent ou prendront naissance à l’arrivée des beaux jours.

Le doute peut alors se montrer, se fait sentir, ressentir à l’intérieur de soi. Il vient mettre en exergue une prise de conscience aidant à travailler, retravailler, faire le tri, établir des priorités.

Le Solstice d’Hiver est ce moment où l’on se retrouve sur le chemin à prendre de la réalisation de soi. Mettre en marche sa (re)naissance, sa vie par l’écoute de son enfant intérieur qui se matérialise par la liste de nos envies et projets à venir.